Le parica, essence locale

Plus d’un tiers de la superficie de l’Etat du Para a été déboisée pour faire place principalement à l’élevage bovin. Il s’est ensuivi une dégradation des terres et un appauvrissement de la biodiversité. Certains propriétaires terriens recherchent des alternatives à l’élevage extensif. Ils optent pour la foresterie, avec une essence originaire de la région : le parica.

 

Articles en relation :



Sélection vidéos