Des jeunes à Rio+20

Rio+20 offre l’occasion à des jeunes Français de s’exprimer et d’échanger avec de nombreux autres participants au Sommet des Peuples. Une délégation de 13 jeunes de la Ligue de l’Enseignement a choisi le travail et l’emploi comme thème de réflexion.

La parole des jeunes à Rio + 20

Dans le cadre de la préparation de la conférence de RIO + 20, la société civile se mobilise, incitant le plus grand nombre de personnes à s’exprimer.
A l’initiative d’Intercultural for Development and Peace (INDP –Inde), des groupes de jeunes se sont associés autour du projet : « Demain la Terre, la jeunesse prend la parole », dont l’objectif principal est d’enrichir la conférence des points de vue, réflexions, idées de la jeune génération.
Inquiets par l’absence de perspectives, déçus par le fait que l’on ne reconnaisse pas qu’ils sont porteurs de richesses et de potentialités, conscients ; responsables engagés, des groupes de jeunes de plusieurs pays ont répondu à l’appel du projet, pour commencer à élaborer une alternative économique, sociale et écologique de la planète au service des populations.
Ainsi, la Ligue de l’Enseignement a initié le projet « la parole des jeunes à RIO +20 » dans le but d’impliquer les jeunes sur les problématiques du Développement Durable et de leur donner la possibilité de contribuer et d’apporter leurs idées  à l’occasion de la conférence des Nations Unies, ainsi qu’au Sommet des Peuples.
Ainsi, le 18 juin, un débat a été organisé au Sommet des Peuples rassemblant  13 jeunes français de la Ligue de l’Enseignement, des jeunes brésiliens, québécois et d’autres jeunes. Le thème du débat portait sur « la crise économique : l’importance de la valeur « durable » dans les choix personnels de carrière ».
Le débat s’est déroulé de manière participative,  permettant de d’alimenter des réflexions sur des sujets tels que la valeur du travail, ou encore les modes de travail des pays respectifs représentés.
En plus du débat, une activité avait été organisée : un arbre de messages écrits par les citoyens présents au Sommet des Peuples a pris forme tout au long de la journée.
Une restitution sera préparée pour « l’après RIO+20 », dans le cadre des 20 ans du programme CEEDD (Citoyenneté, Education, Environnement, Développement Durable) et du salon de l’éducation en novembre prochain. Elle combinera à la fois les idées fortes retenues lors des échanges pendant le débat et les différents messages laissés par les citoyens.

Témoignages de jeunes :
- Laetitia et Lina : Jeunes de la Ligue de l’Enseignement
Comment percevez- vous RIO +20 ?
« La société civile doit être plus écoutée, il y a un manque de concret.
Le point positif est la possibilité de permettre à la société civile et aux jeunes de dialoguer. Nous sentons une envie de changement, une implication des intervenants.
C’est à la société civile d’être force de proposition »
- Joaquim Lins Pinho : Jeune brésilien
Pourquoi es tu venu au Sommet des peuples ?
Je suis venu pour recueillir de l’information sur l’environnement et échanger avec les autres jeunes sur les problématiques liées à la crise.
Un avis sur les jeunes du Brésil et le développement durable ?
Les jeunes du Brésil ont pris conscience de la situation. Un travail de sensibilisation sur les problématiques du développement durable, sur l’environnement, entre autres, est réalisé dans les écoles.

Sarah Soumillard, Meriem Houzir



Sélection vidéos